Temples chrétiens au Karabakh

xristianabideler

A part les temples archéologiques du Karabakh qui est une partie intégrante d’Azerbaidjan et ou se trouvent les plus anciens lieux d’habitations, on a aussi trouvé beaucoup de terrestre monuments chrétiens. Ces temples sont composés de briques cru,pierres de la rivière,pierres de la chaux. La construction de ce type de temples a été commencé et continué au Moyen Age. On rencontre ce type de temples aux régions Barda,Agjabadi,Agdam,Fuzuli,Agdere ainsi qu’à Latchin et Kalbejer. Les plus célèbres de ces temples sont Ganzasar,Amaras et Yelisey. Il faut aussi remarquer que les temples chrétiens appartenant aux Albans existent dans les autres territoires d’Azerbaidjan ( Gabala,Naktchévan,Mingéthcevir,Chamakhi). Malgré les prétentions des arméniens,on a plusieurs fois prouvé que ces temples sont d’origines albanais et n’ont aucun lien avec les arméniens. D’après les analyses des os de machoir et de dents de vieilles personnes ayant vecu à Haut Karabakh,on a apprit qu’ils n ‘existent aucun lien ethnie entre les personnes qui y avaient vecu auparavant et les arméniens. Grace à ces analyses,on a prouvé que les anciens habitants du Karabakh sont les ancetres des azerbaidjanais. Alors les prétentions des arméniens par rapport aux temples qui existent aux territoires du Karabakh sont en vain.

Le seul facteur prouvant l’appartenance des temples du Karabakh aux arméniens est l’écriture sur ces temples mais cela ne peut pas jouer un role principal pour prouver l’appartenance ethnie de ces temples. Premièrement,il est évident que durant le Moyen Age le latin était la langue de la science dans toute l’Europe. Deuxièmment,dans la littérature scientifique il est évident que les territoires albanais étaient sous la domination de la dynastie des Archakis pendant I-VI siècle et des Mehranis pendant VII-VIII siècle. A cette époque là, l’écriture albanaise et la langue albanais arran dominaient. Ici il n’ y avait ni besoin ni place pour la langue arménienne. Les écritures arméniennes sur les temples sont les traces mises pour le but de falsifier. Les arméniens possèdent depuis très longtemps un tel point de vue que Haut Karabakh est une partie intégrante d’Arménie. La base de cette mesure planifiée est mise au siècle précedent par les savant arméniens ( M. Tchamtchiyan, K. Chahnazaryan, I.Emin, K.Patkanov). Tous les historiens orientmalistes tiennent cette position jusqu’aujourd’hui . Au contraire des arméniens,la principale population de cette région sont fortement liée par la langue,la culture et l’origine aux turques vivant entre Araz et Caucase pendant des miliers d’années et aux divers ethnie du Caucase. Augmentation des élèments d’Arménie est lié d’avoir donné un abri à dix milliers d’arméniens étrangers et puis d’obtenir l’indépendance pendant la période Soviétique. Il est évident que jusqu’à XIX siècle il n’y avait pas autant de masse d’ethnie arménienne à Karabakh. Les arméniens prouvent eux meme cela en mettant un temple au village Magara d’Agdere en 1978 à l’honneur du déménagement de premières 200 familles à Karabakh.