La tragédie de la génocide

Histoire d’Hocalı

xocalisoy

L’Hocalı étant la plus ancienne région de l’Azerbaïdjan est une région où les hommes ont installé pendant des siècles et les anciens monuments historiques se trouvant dans cette région ont remporté à nos jours. Il y a les monuments de la civilisation de Gedebey appartenant aux 14 ème et 7 ème siècles AJ. à proximité de l’Hocalı. On y a trouvé les monuments de tombe – les arches en pierre, les boites, les petits châteaux et les cimetières appartenant aux premières périodes du premier âge de fer et du dernier âge de bronze. Il y a aussi les monuments architecturaux – les tombes rondes (les années 1356-1357). On a trouvé les différents objets décoratifs en pierre, en bronze, en os et les objets en argile de maison pendant les fouilles archéologiques. On a écrit le nom du Roi d’Assur nommé Adadnerarin  (les années 807-788 A.J.) sur l’une des perles trouvées.

La ville d’Hocalı était à l’intérieur de la sous-préfecture d’Esgeran pendant la période soviétique. On a fondé le 26 Novembre 1991 la sous-prefecture d’Hocalı sur la base de la sous-prefecture d’Esgeran.

Hocalı en 1992 

La ville d’Hocalı était en même temps le centre de la sous-prefecture. Sa population était de 7 milles de personnes. L’Hocalı s’est installé à 10 km de l’est-sud de Hankendi sur les routes  de la montagne de Karabagh et Ağdam-Şuşa, Esgeran-Hankendi. Il y avait 1 centre de santé, 54 maisons de culture, l’usine de tissage, 2 lycées et 2 écoles secondaires à Hocalı. Le seul aéroport à Karabagh était à Hocalı. La population de l’Hocalı s’est généralement occupée avec la culture de raisins, l’élevage, l’apiculture et la culture.

A la suite des événements réalisés en 1988 à Fergane (Ouzbékistan), 54 familles d’originaires turcs d’Ahıska d’Ahıska qui ont refugié à l’Azerbaïdjan aussi que certaines familles azerbaidjanais qui ont chassé de l’Arménie et l’Hankendi se sont installés à Hocalı.

Principal Objectif- Hocalı

L’Hocalı était le centre d’attention des arméniens grâce à sa position stratégiques pendant la guerre du Karabagh. Dans ce contexte, le seul aéroport en Karabagh a fait augmenter l’importance d’Hocalı. L’installation de la ville d’Hocalı sur les routes comme Ağdam-Şuşa, Esgeran-Hankendi a rendu la région comme une cible. Les arméniens ont ensuite avoué que leurs objectifs sur la destruction d’Hocalı  étaient d’évacuer la route d’Esgeran-Hankendi et d’obtenir l’aéroport.

Le fait que l’Hocalı soit une région historique était la deuxième raison. Parce que les monuments de la civilisation Hocalı-Gedebey de l’Azerbaïdjan appartenant aux 14ème et 7ème siècles A.J. à proximité d’Hocalı et les autres monuments se trouvent à Hocalı, les arméniens ont voulu de détruire ces traces historiques.

Attaque à Hocalı

xocalisoy1

Pendant la période de l’URRS, les arméniens ont attaqué à Hocalı à la nuit de Février 25 à 26 en 1992 avec l’aide des soldats et des véhicules blindés du 366. légion motorisée se trouvant à la ville d’Hankendi (Stepanakert). Avant l’attaque, la ville a été bombardée par les canons et les véhicules armés en commençant au soir de Février 25. Les incendies ont commencé à la ville et la ville a transformé en une balle de feu jusqu’au 5 heures du matin de Février 26. L’environ 2500 personne se trouvant à la ville lors des attaques ont obligé de quitter la ville dans le but d’arriver au centre de la sous-prefecture d’Ağdam. Mais les forces armés arméniens et la légion motorisée qui ont détruit la ville ont commencé à tuer la population. Les arméniens ont aussi tué les personnes en les insultant. Ils ont coupé les têtes et les corps des hommes, creusé les yeux des enfants et tué les bébés à naitre en lacérant les ventes des femmes enceintes par un couteau.   Lors des attaques, les arméniens ont utilisé le plomb de 5,45 calibres et les armes nucléaires dont l’utilisation est interdite.

A la suite du génocide réalisé, 613 personnes ont été tuées.

Dont:

63 enfants

106 femmes

70 vieux.

8 familles ont été complètement détruites.

25 enfants ont perdu tous les parents.

130 enfants ont perdu un des membres de ses parents.

487 personnes se sont blessées.

Dont:

76 enfants.

1275 personnes ont été faits prisonniers.

150 personnes ont perdu.

La propriété de la population et de l’Etat détruit était de 5 milliards de Rouble quand elle a évolué par les prix du 01.04.1992.

Ces chiffres montrent l’événement le plus sanglant et terrible du conflit du Haut-Karabagh entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan réalisé dans le but d’ajouter la région autonome du Haut-Karabagh étant une partie intégrante de l’RRS d’Azerbaïdjan à l’Arménie et commencé en 1988 à cause de silence du gouvernement de l’URRS par le soutien de l’RRS d’Arménie.